Critiques

 

Sud-Ouest - Michel Debiard
"Interprétation irradiante !
Sous les doigts de Franck Marcon, interprète d’une extrême sensibilité, l’orgue a sonné dans toute sa splendeur, emplissant l’église de sonorités solennelles et recueillies. Le jeu de l’organiste, évitant tout lyrisme superflu ou toute lourdeur déplacée, mais fait d’intériorité et de poésie, a séduit l’auditoire dès l’interprétation irradiante d’une Toccata, puis l’a transporté dans son interprétation inspirée et virtuose d’un concerto. Le charisme absolu de Franck Marcon transparaissait surtout dans les œuvres pour flûte et orgue inscrites au programme dans lesquelles il accompagnait Jocelyn Aubrun. "

 

Tribune de Genève- Rocco Zacheo
" La Méditerranée comme bassin d’une civilisation à la culture millénaire inépuisable. Mais aussi comme théâtre où se consomment des tragédies contemporaines auxquelles l’Europe tourne ostensiblement le dos. De ce vaste territoire aquatique, de ses rivages bigarrés et de ses destinées si variées, les ensembles genevois Polhymnia et Batida ont tiré une thématique forte, qui irriguera leur nouveau projet musical, présenté ce dimanche à la grande salle du Conservatoire. L’aventure artistique en question intrigue à plusieurs titres."


Jason Bergman,  University of Southern Mississippi
" Ensemble Polhymnia, under the direction of Franck Marcon, is quite an exceptional vocal ensemble."

 

Marie-Claire Alain, organiste
" J’ai eu grand plaisir à écouter le cd “Eternité”, tant pour le choix du programme que pour la beauté des voix, et la chaleur vivante de l’interprétation. C’est bien volontiers que j’en félicite les interprètes et leur chef de chœur Franck Marcon. "

 

Aurélie Decourt, nièce de Jehan Alain
" Les oeuvres vocales de Jehan Alain commencent à être mieux connues grâce à d'heureuses initiatives comme celle de Franck Marcon, directeur de l'Ensemble vocal Polhymnia, avec ce disque au titre éloquent : Eternité, qui réunit des oeuvres des 20e et 21e siècles (Burckhard, Zbinden), la merveilleuse Messe des petits de Saint-Eustache-la-Forêt d'André Caplet et la Messe modale de Jehan Alain pour 2 voix de femmes, flûte et orgue. L'ensemble vocal féminin Polhymnia rend, avec une rare intensité, la pureté expressive de ces pages de vraie musique religieuse."


Revue Musicale Suisse Romande 
" Les magnifiques qualités musicales de ces quinze choristes s’épanouissent au gré d’un programme homogène, avec une dominante française et modale. Sérénité, lumière, joie intérieure… " 


La Revue Musicale de Suisse Romande
" Les voix de femmes de Polhymnia sonnent de manière transparente et lumineuse."